De l’argent, il y en a pour sauver l’industrie française qui a perdu en cinquante ans plus de la moitié de ses effectifs soit 2 millions d’emplois. La pandémie a accéléré le processus avec 320 000 emplois supprimés dans le privé dont 57 500 dans l’industrie. La CGT a des propositions.

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.